avril 20, 2017
Raphaël Tawa interviewé par Les Echos

Interview de Raphaël Tawa dans Les Echos sur les clauses de Bad et Good Leaver

Lire l’article

décembre 12, 2016
Tawa Choisy défend avec succès Gogo Runrun

Le cabinet Tawa Choisy défend avec succès la société Gogo Runrun contre le Syndicat national des transporteurs légers

Lire l’article

juin 28, 2016
Interview sur l’affaire Gogo Runrun

Interview dans le cadre de l’ordonnance de référé initié par le Syndicat national des transporteur légers à l’encontre de Gogo Runrun défendue avec succès par le cabinet Tawa Choisy

Lire l’article

janvier 2, 2015
Tawa Choisy dans les Affiches Parisiennes

Interview de Raphaël Tawa parue dans les Affiches Parisiennes sur la croissance et l’activité du cabinet

Lire l’article

décembre 9, 2014
Tawa Choisy défend avec succès My Art Invest devant la FCA

Le cabinet Tawa Choisy a conduit avec succès la défense de My Art Invest dans le cadre d’une procédure engagée par la Financial Conduct Authority. Raphaël Tawa, associé du cabinet, répond aux questions du Monde du Droit.

Lire l’article

février 7, 2012
JOURNAL DU NET
MONTER SA START-UP AUX ETATS-UNIS

Tawa Choisy consulté sur les conditions de création d’une start up aux Etats-Unis :

Lire l’article

SIGNATURE PROTOCOLE D’ACCORD POUR PROTEGER LES CONSOMMATEURS SUR INTERNET

La CNIL et la DGCCRF ont signé le 6 janvier 2011 un protocole de coopération visant au renforcement de la protection des données personnelles des consommateurs sur Internet.

Ce nouveau dispositif est destiné à permettre à la CNIL d’avoir connaissance des manquements à la loi « Informatique et Libertés » constatés par les enquêteurs de la DGCCRF.

Désormais, lorsque les agents de la DGCCRF mèneront un contrôle chez un cybermarchand, ils devront non seulement vérifier s’il est en conformité avec le droit du commerce, mais également signaler à la Cnil toute infraction qu’ils relèveront dans cinq domaines : la collecte illicite et déloyale de données, la collecte de données sans rapport avec l’activité du site internet, la collecte de données sensibles sans le consentement de l’acheteur, l’absence de mesures de sécurité pour protéger les données personnelles, et l’absence d’information sur l’exploitation des données personnelles.

Toutes les infractions relevées par les agents de la DGCCRF seront transmises à la CNIL, qui se chargera de donner les suites nécessaires, du simple rappel de la réglementation à l’engagement de poursuites.